Soirée d'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée d'écriture

Message  Adrien' le Dim 12 Déc 2010 - 3:50

Nous avons écrit ensemble ce soir, Loxydé, Solipse, Kein et moi. Les textes de cette soirée seront bientôt postés ici par nos soins.
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Premier texte : Subjectivité(s)

Message  Adrien' le Lun 13 Déc 2010 - 18:30

Liste des gens que je suis pour les autres

  • une fille bizarre
  • une voisine qui a un chat
  • un paladin bien stuffé
  • ma copine
  • l'emmerdeuse qui nous fait la morale quand on traite les flics d'enc***
  • une copine qui lit beaucoup
  • la mère de mon pote
  • la prof de l'UV, là, "truc maths"
  • un type à qui j'ai taxé du feu
  • la fille qui faisait des bolas, l'autre soir, devant le 19ème
  • un mec du quartier qui ressemble au commissaire Maigret, mais en maigre
  • une activiste ayant des affinités anarchistes
  • ma maman
  • une copine chez qui je dors quand je descends à Besançon
  • le 3461ème signataire de la pétition
  • la voisine qui me donne des cours de maths
  • une française qui cherchait Friedelstraße
  • quelqu'un derrière cette fenêtre allumée
Adrien'


Dernière édition par Adrien' le Lun 13 Déc 2010 - 18:57, édité 2 fois
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Deuxième texte : le crime

Message  Adrien' le Lun 13 Déc 2010 - 18:49

Trois morts prématurées

La colère, la rage mêlée de peur, le besoin physique de faire cesser cette présence, sûrement, à la seconde.
Le geste de poignarder de toutes ses forces, en plein thorax, cet autre détestable qui se tient devant nous. Le corps qui s'écroule sans élégance.
Et puis, partout, le sang.

Cet autre humain dont l'existence empiète désagréablement sur la sienne, s'en débarrasser. Sobrement, discrètement. La vieille qui devrait être camée depuis longtemps et qui s'accroche à son magot ! Lui remettre des cachetons dans sa boîte à médicaments, la lui apporter : "Tenez Mamie, vous alliez oublier de les prendre." Elle doutera de sa tête plutôt que d'imaginer une astuce pareille. Et c'est fort, ces trucs-là. On lui fait le coup une fois, deux fois et hop ! Tout lâche...

Guetter par la fenêtre entrouverte, la porte bleue sur le trottoir d'en face. Saisir soudain le fusil, glisser le canon dehors, épauler et retrouver le type dans le viseur, en train de serrer la main de l'autre comme si ce moment n'était pas celui où il va basculer dans le néant. Tirer à la tempe. Doubler, au jugé, dans le dos offert par la cible qui s'effondre.
Se reculer vivement, tandis qu'en bas on crie et on montre la fenêtre du doigt. Fourrer le fusil dans le sac entrebâillé, dévaler l'escalier, traverser l'arrière-cour vivement, enfiler le couloir qui donne sur l'autre rue, sauter dans l'auto qui attend. Pendant qu'elle démarre, annoncer d'un ton sec : "c'est fait".

Adrien'
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Deuxième texte : le crime

Message  Oxyde le Mar 14 Déc 2010 - 16:31

Elle se trouve dans l'instant, dans une composition, des couleurs...

C'est une question de point de vue. Je vous dis « crime parfait » et vous pensez à la définition du dico. Pas la peine de vous répéter. La perfection... Je dis qu'il est question de perfection. Pour moi elle ne s'exprime pas dans la discrétion, la préméditation et les trucs de ce genre. Elle se trouve dans l'instant, dans une composition, des couleurs et des textures, dans les sons qui s'échappent d'une gorge entrouverte...
Hm, Clara ? Oui elle était plutôt jolie. Mais je vous arrête tout de suite, j'en ai assez de parler de Clara Mauve. Misérable ! Comme les autres, vous vous intéressez à la plus « jeune et jolie ». Aucune originalité... alors que c'est une composante essentielle de la perfection. Oui on y revient. Je vais vous aider à l'écrire, votre papier. Si on me laissait faire je l'écrirais moi-même, Ah ! que l'on me laisse au moins parler de mon œuvre comme je ne puis la continuer !
Quelle est votre couleur préférée ? Non, un instant. Soyez original, mentez s'il le faut. Orange ? Parfait. Jonathan Orange. Suède. Il y a deux ans. Vous lisez les torchons dans lesquels vous écrivez ou pas ? ! Bon. Non ça va. Je suis arrivée en Suède en suivant le hasard. C'était le bon moment. C'est à dire que c'est une réunion de petites choses. Le vol était bradé et avant ça, j'ai aperçu un camion d'un bel orange sur lequel il était écrit « Suède ». Et puis c'est un groupe de musique dont on m'a parlé il y a quelques temps, j'ai oublié la personne qui... Mais peu importe. On s'éloigne du sujet. Le sujet doit être simple, l'agencement harmonieux, la lumière adaptée, ah...
Dans ce cas, la toile de fond était parfaite. Une petite usine. C'était si inattendu ! Les meilleures œuvres naissent de l'improvisation. Je brûlais des cierges pour mon inconscient, le saviez-vous ? Croyante, moi ? Mettez l'art est sa seule religion. Rayez ! C'est un lieu commun... Mettez... Bon rien sur la religion. Ce n'est pas que je la condamne. Elle a inspiré de si grands artistes. Jérôme par exemple. Bosch évidemment. Vous ne connaissez que de nom, quelle surprise...
Reprenons plutôt. Orange, orange... La petite usine. Du sable sur le sol, le vent à travers les vitres brisées... Assise, je mélangeais mes acryliques. Honnêtement, je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un se présente. La lumière du petit matin enveloppait chaque débris d'une gangue de sérénité. Oui, j'ai écrit ça à l'avance. Comme vous dites, ça sonne bien. Fermez-la.
Orange... Une ambiance tranquille. Je l'ai entendu approcher, il trébuchait à chaque pas. Tout est allé de soi. Tout était écrit. J'en ai glissé un dans ma manche et un dans ma poche, comme toujours ces derniers temps. Comme une période... Période « bistouri » ? Évidemment que je ne suis pas d'accord ! Je l'ai déjà annoncé. Vraiment ? Et bien vous chercherez. Ceci étant dit, coupez-moi encore une fois la parole et je raccroche.
C'était un homme âgé et alcoolisé. Un ancien travailleur de l'usine peut-être, allez savoir. Il s'est assis, adossé à la façade. Quand je suis arrivée près de lui, il fermait les yeux... Se fondant avec la tranquillité du lieu. Il ne m'a ni vue, ni entendue. J'ai doucement soulevé sa tête et je lui ai tranché la gorge. Le sang qui tombe, sans bruit, absorbé par le sable... Je suis partie chercher mes couleurs et j'ai réalisé l'œuvre Jonathan Orange.

Oxyde
avatar
Oxyde
Admin
Admin

Nombre de messages : 16
Commentaires : toujours bienvenus

Revenir en haut Aller en bas

Bouts rimés (express)

Message  Oxyde le Mar 14 Déc 2010 - 17:10

Rime – Crime
Félin – Jasmin
Pousse – Tousse
Thé – Jeter


Maman, à quoi ça rime
De vouloir perpétrer ce crime ?
Sa tapir comme deux félins,
Dissimulés dans les jasmins,
Nous piétinerions les petites pousses
Et malheur à nous si l'on tousse !
Restons plutôt prendre le thé
Qu'importe, si tu t'ai fait jeter !
- -
Tu es là, enchaînant les rimes
Parlant d'amour et de crime
Imaginant d'exotiques félins
Se faufilant entre les jasmins...
Tu ne tolère pas que l'on te pousse,
Encore moins que l'on tousse,
Tu ingurgites ton thé
Que j'aurais mieux fait de jeter.

Oxyde
avatar
Oxyde
Admin
Admin

Nombre de messages : 16
Commentaires : toujours bienvenus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée d'écriture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum