2011-02-11 - 11 février 2011 - Laure - la correspondance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2011-02-11 - 11 février 2011 - Laure - la correspondance

Message  Admin le Dim 6 Fév 2011 - 1:21

Animation : Laure.
Thème : la correspondance.


Dernière édition par Admin le Sam 16 Avr 2011 - 17:18, édité 3 fois
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 34

http://plumes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Lettre de François à Gabriel

Message  Adrien' le Jeu 17 Fév 2011 - 21:05

Bien cher Gabriel,

je t'écris de prison, où comme tu le sais on m'a envoyé pour avoir soi-disant assassiné quelqu'un qui, quoi qu'il en soit, n'aurait jamais dû naître, et ne mérite même pas que l'on écrive son nom. C'est pas facile tous les jours ici, mais je me suis fait des copains, et ensemble on joue au ballon prisonnier, sauf qu'on a pas de ballon. En bref on joue aux prisonniers. En fait c'est pas très amusant.
La présente lettre a pour objet de t'adresser, avec un inexcusable retard et mes irrecevables excuses, tous mes vœux pour la (pas si) nouvelle année. Puisses-tu jouir sans entrave pour des siècles et des siècles.
Comment te portes-tu, vieille branche ? Et la famille ? Bien ? Et la console ? Le niveau 5 du 8ème monde, tranquille ? Pour ça je te fais confiance. Ah, comme il me plairait d'être à cette heure à tes côtés ! Nous taquinerions le joystick de concert, puis tu me ferais mat en trois coups, et enfin je te plumerais jusqu'à l'os au monopoly parce que je suis le plus truand des rois de la triche. Le tout en sirotant des schweppes-raisin, des orangina-cognac, ou dieu sait quels autres cocktails improbables, à s'en flinguer la vessie.
Mais l'État sécuritaire fasciste de classe en a voulu autrement, et je dois te laisser car c'est maintenant l'heure de la fouille intégrale, suivie de la vérification d'identité qui nous autorise à aller prendre une douche. Dieu sait que je n'y vais pas de bon cœur.
Je t'abandonne en t'enjoignant de mal travailler à l'école sécuritaire fasciste de classe, mais un peu quand même histoire que t'aies d'autres choix dans la vie que finir délinquant ou gardien de prison.

Je te souhaite l'amour et la liberté,
fraternellement,

François, ton pote pour la vie.

PS : Garde la pêche et mange tes crottes de nez si tu aimes ça.
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Lettre d'Adrien' à François

Message  Adrien' le Jeu 17 Fév 2011 - 21:15

Cher François,

comment s'est passé ton voyage ?
Les trains sont parfois désespérément prévisibles ; les avions, bourrés de passagers qui hurlent pour en descendre et d'autres qui se taisent pour ne pas se faire débarquer ; mais la manière dont tu t'es soudainement transporté à Lille, au beau milieu de l'atelier d'écriture, m'a quelque peu déconcerté'. D'autant plus que ton image a continué d'être visible dans la pièce, tandis que je commençais cette lettre destinée à être reçue par toi à Lille, où tu étais supposé te trouver déjà. De la téléportation scripto-spéculative, en quelque sorte.
J'espère que tout s'est bien passé, que tu as pu te matérialiser en un lieu accueillant, et ni trop haut au dessus du sol, ni trop bas.
Ici, tout va bien. Nous écrivons, ton image à nos côtés... dont on dirait parfois qu'elle bouge. As-tu le sentiment d'en avoir le contrôle d'une quelconque manière ?
De temps à autre, Laure soupire. Il est hors de doute que tu lui manques déjà et qu'elle éprouve, de par l'inquiétude que lui a causé ta téléportation impromptue, bien de la peine à se concentrer sur sa lettre.
J'abrège, espérant qu'en terminant cette missive le processus s'inversera. Porte-toi bien, et reviens-nous vite.

A'

PS : Je t'envoie cette lettre poste restante, n'ayant pas ton adresse à Lille.
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2011-02-11 - 11 février 2011 - Laure - la correspondance

Message  athanase le Jeu 17 Fév 2011 - 23:59

Soviet de Battant, 11 février 2011







Monsieur le maire,

Très cher Jean-Louis,

et, tu me permettras cette familiarité,

Mon camarade,







Je t’écris aujourd’hui pour féliciter et encourager tes efforts opiniatres et fructueux pour construire le Socialisme dans notre grande et belle Ville.

Bravo pour avoir expulsé les bandes anarcho-terroristes de la CASA Marulaz, ces déviants politiques mettaient en danger la discipline révolutionnaire et le centralisme démocratique.

Bravo pour la City, TEMIS, et tous ces chefs d’oeuvre d’architecture néo-stalinienne qui ornent magistralement notre cité. Nul doute, tu l’as d’ors-et-déjà marquée de ton empreinte de bâtisseur du progrès.

Bravo pour le tramway. Dans cette réalisation, comme dans tous tes plans d’urbanisme révolutionnaire, tu t’es courageusement inspiré de notre maître à tous, le regrété petit père des Septimaniens, le grand Georges Frêche, Jojo pour les camarades. Parions que comme lui tu parviendras à éradiquer la vermine sous-prolétaire et fêtarde du centre-ville, que crève ce dernier soubressaut de la décadence petite-bourgeoise en décomposition.

Merci et bravo, enfin, pour faire rêgner l’ordre et la sécurité, pour avoir pacifié les masses, domestiqué les associations, maté les rebelles réactionnaires, pour avoir fait de notre ville un authentique paradis communiste, un enfer pour tous ceux qui rèvent encore bourgeoisement à la liberté et à l’égalité - au stupe et au lucre, oui! - Que crèvent tous ces obscurantistes.

A quand un grand goulag, pour que notre contrée, nouvelle patrie des Travailleurs, mérite enfin son surnom de petite Sibérie ?




Tu es un exemple pour le prolétariat révolutionnaire du monde entier !

Hardi compagnon, poursuit ta glorieuse tâche! battons le fer tant qu’il est chaud ! qu’un sang impur abreuve nos sillons !

Vive notre grande et belle réformution !

Vive notre Parti !



Je t’adresse mes fraternelles salutations socialistes,





Athanase, commissaire politique du soviet consultatif de Battant.





PS : mon voisin, un hitléro-trotskyste, héberge un immigré clandestin drogué.

athanase



Nombre de messages : 8

Revenir en haut Aller en bas

Lettre de Romain à Laure

Message  Paul Emploi le Mar 22 Fév 2011 - 17:03

Chère Laure,


je t'écris une lettre pour me présenter, pour me rendre présent l'espace d'une lettre car je suis un fantôme (avec des chaînes certes, et un château hanté par toutes les images noires dans ma tête). Je m'écrie dans cette lettre parce que je suis un fantôme. Je suis le récipient de toutes les possibilités, de toutes les personnalités. Comment me présenter alors, me rendre présent, passer à la présence, ne pas couler, glisser, fumer, m'échapper entre les interstices ? Comment rester un instant dans ces phrases, rester comme un os coincé dans la colonne vertébrale de la page ? Je pourrais t'écrire mon cv ou plutôt la géographie de mes prisons successives. Je suis plutôt un champion de l'inutilité, comme l'arbre de Tchouang-Tseu, je ne suis pas utilisable. Il y a une utilité de mon inutilité. On ne peut pas m'employer, me donner un rôle, alors je peux jouer tous les rôles possibles sans devenir un os coincé quelque part pour toujours, un seul rôle, un seul monde, un seul soleil.
Je suis inutile. Je suis trentenaire. J'ai grandi avec l'espoir de devenir quelqu'un, star du rock ou porn star, ingénieur, informaticien ou spécialiste des parachutes dorés. Mais l'espoir est mon ex, mon ex-amen, mon ex-utoire.
Je suis inutile. Mes paupières ne sont pas lourdes. Je ne suis hypnotisé ni par le luxe, ni par le crime organisé. Si j'avais un fils, je l'appellerais Paul, Paul Emploi, car j'adore le pôle emploi comme on adore d'une certaine façon toutes les supercheries politiques, sociales et bureaucratiques. Je suis trentenaire. J'ai grandi avec l'espoir de devenir un homme important, mais ce qui est important pour moi aujourd'hui c'est de devenir un homme, un homme sans importance, un homme sans espoir facile. J'ai grandi avec l'espoir de devenir quelqu'un, assistant social, professeur ou polytechnicien. Mais l'espoir est mon ex, mon ex-cipient, mon ex-crément.
Je suis poursuivi par une conseillère du pôle emploi comme on est poursuivi par un vigile dans un grand magasin. J'ai volé quelque chose, j'ai volé mon cerveau au patron universel. Je louais mon cerveau 35 heures par semaine.
Je t'écris cette lettre pour me présenter, me rendre présent, l'espace d'une lettre, l'espace d'une chanson. J'ai grandi avec l'espoir de devenir quelqu'un, star de ciné ou prof de lettres. Je suis trentenaire. Il reste huit minutes avant de rendre l'âme, quelques secondes sur la page prison, la page fenêtre.


Fantomatiquement.


Romain

Paul Emploi



Nombre de messages : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2011-02-11 - 11 février 2011 - Laure - la correspondance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum