2011-02-25 - 25 février 2011 - Jé'-la-plume - Les oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2011-02-25 - 25 février 2011 - Jé'-la-plume - Les oiseaux

Message  Admin le Dim 6 Fév 2011 - 1:24

Animation : Jé'-la-plume.


Dernière édition par Admin le Sam 16 Avr 2011 - 17:16, édité 3 fois (Raison : Vie privée - prénom remplacé par le pseudo)
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 34

http://plumes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2011-02-25 - 25 février 2011 - Jé'-la-plume - Les oiseaux

Message  Paul Emploi le Jeu 3 Mar 2011 - 17:10

Thème : les oiseaux


Les omoplates déchirées, un résidu d'homme dénude les liens invisibles qui le clouent au sol. Des ailes blanches accouchent de son dos. Il va enfin pouvoir voler, l'homme aux chaussures de cierge fondu. Il va enfin pouvoir s'élever au-dessus de l'élevage, déflorer la lumière du matin et photographier la ville du regard. L'horizon est devenu son berceau, le soleil sa cheminée, et la pluie les cordes de son âme. L'homme-oiseau, orphelin des territoires fantômes sur lesquels il tatoue son destin, lévite comme dans un rêve, la peau du dos ouverte sur deux glaives. Dans un silence immense, les membres giflent le sol. Encore un peu de patience. Les fantômes blancs vont s'ouvrir, ouvrir le monde de demain, le monde de l'homme-oiseau.

Paul Emploi



Nombre de messages : 16

Revenir en haut Aller en bas

Ikhneumon

Message  Adrien' le Jeu 3 Mar 2011 - 23:58

Ikhneumon : du grec ikhneumon, qui suit la piste. Insecte hyménoptère térébrant dont la larve est parasite des lépidoptères.
Térébrant, e : qui creuse, perce, perfore. Douleur térébrante, qui donne l'impression qu'une pointe s'enfonce dans la partie douloureuse.


Dans une immobilité vrombissante, l'insecte se maintient en vol juste sous la feuille qui l'intéresse. Peut-être veut-il y boire une goutte de rosée ? Il ne me prête aucune attention, tout à ses buts d'insecte que je peine à deviner. J'observe avec une respectueuse méfiance cet appendice étrange : la tarière, qui malgré ses dehors inoffensifs, sert à perforer la chair de l'hôte dans lequel il pondra ses œufs. L'ikhneumon -c'est le nom de la térébrante créature- causera ainsi à sa victime l'une des morts les plus atroces que l'on puisse imaginer : après avoir incubé dans leur tiède abri, les larves écloront, déchirant le corps de la bestiole en s'en extirpant.
Décidément, j'ai bien du mal à éprouver quelque sympathie pour toi, ikhneumon !
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les oiseaux

Message  Adrien' le Ven 4 Mar 2011 - 0:10

J'arrête de siffloter en abordant l'allée qui grimpe le dernier coteau de Marulaz. Bien qu'elle serpente quelque peu entre les massifs soigneusement fleuris et les buissons aux essences savamment sélectionnées, elle est aussi raide qu'un escalier et je préfère garder mon souffle pour la gravir.
Levant la tête, j'aperçois sur la pelouse juste au bord de l'allée, une pie qui semble n'avoir rien d'avoir à faire ce matin que d'offrir son plumage à l'admiration des humains. Le fond vert qu'elle a choisi pour le mettre en valeur... à moins que ce ne soit pour les commodités alimentaires de l'endroit qu'elle ait décidé de se poser sur cette pelouse ? Quoi qu'il en soit, le vert de l'herbe fait idéalement ressortir son bel habit.
Je m'arrête pour l'observer à loisir. Elle semble apprécier l'intérêt que je lui porte. Nous restons planté's là, à bonne distance l'un' de l'autre, profitant du soleil qui commence à nous réchauffer.
Puis, survient un moineau. Il se pose près d'un banc à vieilles dames, cherchant des miettes oubliées. Distrait' par son arrivée, je reporte bien vite mon attention sur la pie, mais le charme est rompu. Elle aussi le sait, qui bientôt s'envole un peu plus loin.
Haussant les épaules, je reprends ma route, lui adressant un petit geste de la main en guise de salutations.
avatar
Adrien'



Nombre de messages : 181
Commentaires : toujours bienvenus

http://lenrage.blog.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le lézard des murailles

Message  Paul Emploi le Mer 9 Mar 2011 - 13:23

Faire des pompes devant la lumière, la tête légèrement soulevée tandis que la queue à ras du sol menace à chaque instant de se détacher du corps. L'oeil noir et minuscule fixe le soleil comme on fixe mentalement ce qui bouge et se téléporte.
Faire des pompes devant la lumière, quintes d'efforts chroniques pour se mesurer aux égarements du ciel qui vomit un sang blond et brûlant. L'oeil noir et minuscule fixe le soleil comme on fixe mentalement ce qui bouge et se téléporte. Le sol, le soleil, l'ensoleillement, obsédé par l'ensoleillement du sol, par l'été perpétuel, et pourtant corps de la mort. Sa queue se détache et libère le vide, comme un membre fantôme. Le lézard des murailles incarne le tutoiement des contraires. Quoi de plus terrible qu'un deuil d'été ? Le lézard des murailles est une portée, son corps une ligne musicale et sa queue une note suicidée qui donne son sens à l'harmonie par le vide.
Faire des pompes devant la lumière. L'oeil noir du condamné. Le corps dur et souple à la fois. Comme un musicien discipliné, il joue le rythme mort d'un membre disparu.
Le lézard des murailles aime les murs, et passer à travers, y laisser sa queue quand nous laissons notre vie au pied des murs d'enceinte.
Le lézard des murailles est un schizo. Il aime jouer avec les dards d'une guêpe moléculaire. Il aime les pierres et faire des pompes un jeu.
Le lézard des murailles aime le sang, centimètre par centimètre, gravir la lumière comme un mur. Alpiniste d'un ciel sanglant, la queue disparue, amputé d'une virgule qui ponctuait son oraison funèbre, le lézard des murailles aime sa queue comme on aime les cadavres dans les placards.

Paul Emploi



Nombre de messages : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2011-02-25 - 25 février 2011 - Jé'-la-plume - Les oiseaux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum