6 août 2007 : Kurtissime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6 août 2007 : Kurtissime

Message  Solipse le Lun 14 Mai 2012 - 21:21

Voilà bientôt 5 ans que Richard Bouskila, aka Richard Kurt, fait chavirer nos cœurs comme un navire dans une tempête en nous chatouillant irrésistiblement le larynx. Et cela bien malgré lui car sa volonté première serait de susciter l'émoi, la générosité, le courage mais surtout la révérence envers l'écrivain émérite !

C'est donc avec ferveur que nous avions pratiqué ce 6 août 2007 l'écriture à la façon de Richard, même si cela implique plus que l'écriture, mais une nouvelle forme de pensée, ou de non pensée. Difficile à décrire...

Pour un aperçu de l'art du maître, il est dispersé sur une grande partie de la toile. C'est avec zèle qu'il a fait promotion de son roman “La rose du ciel” postant avec générosité sur les forums le premier chapitre. Bien sûr il est bien trop modeste pour faire cela en nom propre : http://laroseduciel.fantasyblog.fr/post/57/349
Adresse à laquelle vous trouverez également un commentaire de Spangle qui nous a initié à l'œuvre de ce génie et a fondé notre fan club !

C'est donc après nous être imprégnés de son style inimitable que nous nous sommes attelés à l'imiter. Voici ceux que j'ai retrouvés, mais confrères, si vous en retrouvez d'autre n'hésitez pas à les y ajouter !

Greg a écrit:
D'une seule main, je tentais désespérément de soulever cette hache à deux mains, qui gisait devant moi, qui malheureusement n'en avait aucune. C'eut pourtant été utile pour que ma hache puisse tirer à l'arc pendant que moi-même je frappais cette horde de choses vert jaune ciel qui se précipitaient dans ma direction. Ma tentative fut vaine, la faute à cette pesante apesanteur qui, décidément, ne voulait que mon malheur. Par trois fois je maudis cet immonde et innommable monde, allant même jusqu'à me demander ce qui avait bien pu m'amener sur Galgueul 13. Quand soudain, le visage de la douce et bedonnante princesse Smith me revint en mémoire. Je devais me battre pour elle, quitte à raser cette planète au peigne fin. Cette pensée me rappela l'assistance de ma main gauche que j'utilisais régulièrement pour me coiffer. Sa puissance, combinée à celle de mon autre main me permettrait probablement et selon toute statistique, de soulever cette arme du salut. Ce que je fis avec une déconcertante facilitée. J'étais enfin prêt pour mon ultime combat. Pourtant la situation me paraissait tirée par les cheveux. Un humain contre trois mille Glurks ? J'étais sur le fil du rasoir, c'était une situation à se couper les cheveux en quatre et malheureusement je ne connaissait aucun coiffeur ni barbier sur cette maudite planète! Et quand bien même, il aurait fallu qu'ils disposent d'instruments assez précis pour réaliser cette prouesse capillaire.


Solipse a écrit:Au cours d'une vie, un homme a parfois l'occasion de ressentir les fils du destin. L'astrologie Astèque, Indienne, Européenne, les fils rouges du destin japonais et s'ils ne faisaient tous qu'un ? Ixavior le dernier survivant de la dynastie des Kraxiantides issue du plus ancien continent ayant donné naissance à l'humanité mais aujourd'hui englouti, se voit forcé de faire face à ce destin inéluctable et sans pitié. Sa mission est si importante qu'elle lui sera révélée par une chauve souris vampire ayant plus de sept mille ans. Il est seul face à la globalité du monde. Sans répis.
Anataxidre, qui n'a pas d'autre nom et d'origine inconnue, a elle le destin impitoyable de détruire la dynastie des Kraxiantides. Cela Ixavior l'a bien compris et il saura lui redonner la monnaie de sa pièce quand bien même son charme ne lui fit ressentir une pulsion incontrôlable. Mais au sud de Sephorax, la cité d'où l'on extrait la poudre blanche des anges, c'est une guerre fratricide, sans merci, qui va leur faire valoir un flot de sang titanesque, au péril de leur vie, jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un. Qu'adviendra-t-il de l'humanité ? Saurons-nous par quels moyen la triforce sera sauvegardée des ténèbres du néant et quelles sont les réponses aux grandes questions de l'univers et au-delà. Vous l'apprendrez en vous délectant des nombreux chapitres de Vartanonia.

Solipse a écrit:
L'abominable bonhomme polymorphe de pâtée pour chat

John qui se dénommait non pas Jim ni Jean ni même Mickael mais John, se trouva mystérieusement par le plus vilain des hasards dans un endroit mystérieux. Le sol crépitait sous la pluie tel un bol de rice cripies de la forme d'un sol. Il était jeune et beau quand bien même la pustule hypertrophiée qui dominait aux sommets de ses doubles mentons lui défigurait son visage d'ange. Ainsi il ne craignait pas les harcèlements des jeunes filles attirantes du marché, ni celles des monstres en forêt. Enfin, c'est ce qu'il croyait à ce moment là, car à ce moment là rien ne se passa. Mais au cours d'un moment inopportun, il se passa un événement fortement inadéquat. Le suspens était à son comble et il mourut subitement.

Matthiew a écrit:
Un été en hiver d'automne

C'était un matin d'hiver où il faisait froid. Mais il faisait aussi très beau car le matin se terminait et qu'on approcha de midi par un beau ciel dégagé qui faisait penser à un ciel d'été après un violent orage.
Le sacrifice odieux qui allait ouvrir le portail démoniaque surdimensionné et ravir de bonheur le serviteur du mal qui n’était autre que le macabre Mortidus était presque imminent.
C'est là qu'intervient notre héro qui possédait le nom de Roberto, mais tout le monde l'appelait Rob, notamment ses amis car sa famille détestait ce raccourci prénomial trop proche de Bob à leur goût. Mais pour le plus grand malheur des voisins du morbide Mortidus, Rob ne connaissait pas mortidus
ni ses plans diaboliques. Et encore moins son adresse.
Rob réfléchit soudain alors qu'il marchait dans une rue bordée d'arbres grands au feuillage rouge roux brun automnal subissant le triste sort saisonnier de la canopée végétale : comment peut-il sauver le monde en entier sans ces informations cruciales ?
Et donc, il chercha.
Quand il trouva, il décida que le temps était venu pour lui d'affronter le sombre ennemi, le purulent Mortidus le fléau des vivants.
Mais la tâche était tenace car mortidus était coriace et notre héro en avait une conscience plus qu'imposante de son devoir. Heureusement Rob était issu d'une famille illustrée lui ayant permis l'apprentissage de l'art de la guerre létal, ce qui lui valait le seul briquet Roberto de l'épée vive-taillade.
Il partit donc à la bataille sanguinolente avec pour seule arme le trésor familial qui brillait de deux milles feux.
Il utilisa la ruse. Arrivé à l'adresse de Mortidus qui se situait dans un quartier résidentiel tranquille sans particularité singulière, il appuya sur l'interphone correspondant au nom de l'ennemi avec un grand “L”.
- C'est pourquoi, répondit Mortidus ?
- C'est moi, l'ingénieur en plomberie, je vient réparer votre baignoire ainsi que votre téléviseur couleur.
- Ah je vous attendait, c'est au premier sous sol, couloir de droite, 4 eme porte à gauche, 20 mètre devant vous, puis 2 eme à droite, vous prenez l'escalier qui descend pendant une quinzaine de mètres, puis encore tout droit et tout droit et encore à gauche et vous y êtes. Prenez pas garde aux fumées
noires et nauséabondes criardes, c'est rien du tout.
- Ok, répondit notre héro malin comme un renard.
Après d'innombrables détours et passages secrets vicieux tout pleins de pièges malicieux, il frappa à la porte de l'immonde.
- Vous êtes un ingénieur plombier hors pair pour être parvenu à venir jusqu'à ma porte, êtes vous vraiment celui que vous prétendez être, annonça Mortidus ayant deux ou trois doutes, peut être même quatre.
Et alors, Rob s’élança de toute sa longueur de ses jambes sur l’innommable et planta sa fourchette multicolore dans l'oeil gauche de celui que l'on ne nomme pas. La conséquence fut la mort misérable et fort logique qui découla de la présence d'un corp étranger dans le cerveau machiavélique du méchant.
FIN
avatar
Solipse



Nombre de messages : 8
Commentaires : toujours bienvenus

http://tout-se-parfait.net/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum