Mijotez - Oxyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mijotez - Oxyde

Message  Oxyde le Dim 15 Fév 2009 - 3:25

Grimaces et cachotteries



- Demain ce serait bien.
- Demain ? Mais c'est le jour du ménage, on ne sera jamais tranquilles !
- Ah c'est vrai. Bon d'accord, après-demain alors. En début d'après-midi, quand les parents seront sortis...
- Ce serait déjà plus facile, on pourra aller tranquillement à la cuisine pour chercher ce qu'il faut...
- Tu penses faire comment déjà pour le rembourrage ?
- On prendra le coton du hamster, il en reste plein.
- Ah ouais, bien sûr.
- Je pense que ça peut marcher...


Lorienne sourit. Son frère apprenait vite. Il avait environ 2 ans de moins qu'elle, ce qui faisait beaucoup étant donné qu'elle-même n'était âgée que d'à peine 6 fois cette différence. Même en ayant une vague idée que cet ingénieux calcul ne marcherait pas pour toujours c'était assez impressionnant. Tobias était probablement son frère, en tout cas ce qui était sûr c'est qu'il habitait dans la même maison, et donc qu'il était lui aussi sous la menace du Grimé. Ce spectre de bas-étage... pourtant aussi doué qu'un démon pour vous jouer de mauvais tours. Il semblait à Lorienne qu'elle regretterait toute sa vie le jour où ils l'avaient comme qui dirait invoqué. Ce n'était même pas du sérieux, juste une idée trouvée sur internet pour occuper une journée pluvieuse. Il était écrit "permet d'obtenir un être puissant et empreint de dévotion". Le côté puissant avait intéressé Tobias, qui disait que ce serait comme un personnage de dessin animé. La partie dévotion était plus énigmatique, en cherchant dans un dictionnaire Lorienne avait finit par associer le mot avec les agissements d'un chien domestique et/ou d'une infirmière de garde. Bref, rien de bien menaçant. Le dit "rituel" avait donc été accompli à la va-vite, quelques gouttes de sang, un dessin à la craie et le mal était fait. Parce que l'affreuse bestiole qui était apparue n'avait l'air ni d'un chien ni d'une infirmière, qu'elle soit de garde ou non. Pour tout dire c'était une sale bestiole, verdâtre et ratatinée qui ressemblait vaguement à un Gollum poilu. La chose s'était exprimée dans une langue tout à fait incompréhensible avant de s'enfuir dans le mur, une mimique pseudo-indignée sur le visage. Depuis ce jour là il apparaissait de temps en temps, et souvent dans des moments tout à fait inappropriés ; lorsque l'on se dépêche de finir un devoir pour le lendemain, lorsque l'on s'apprête à prendre son bain, et même une fois alors que l'on allait éteindre la lumière pour dormir. Ce n'était jamais des apparitions bien menaçantes mais tout de même, qui a envie de voir apparaître subitement un être affreux et geignard ? On avait finit par l'appeler le Grimé parce que c'était selon Tobias un mélange de mauvais déguisement d'halloween et de grimace ridicule. Décidément, il fallait faire quelque chose.


- Fil et aiguille ?
- Ok !
- Aiguilles à tête ?
- Ok !
- Coton ?
- Ok !
- Tissu rouge ?
- MAIS QU'EST CE QUE VOUS MIJOTEZ ?
- ...
- ...


Silence. Mère est là. Les enfants tombent sous la coupe de son regard. Une mallette tenue fermement, un brushing impeccable disent d'elle qu'elle est femme à ne pas avoir de temps à perdre. L'impatience, songe Lorienne. Un sentiment de nature enfantine qu'elle cherche elle-même à combattre. Comment voulez-vous élaborer un plan avec prudence en brûlant de le voir se réaliser ? Elle avait mal joué. Il arrivait une fois sur seize environ qu'en partant au travail, mère oublie quelque chose à la maison. Négliger cela... Alors qu'il fallait à tout prix éviter qu'elle ne soit là pendant la confection. Les parents ne savaient rien du Grimé. Leur monde est bien trop éloigné de celui des créatures de la nuit pour qu'ils puissent les voir. Et même s'il était déjà arrivé que mère ou père en aperçoivent une, Lorienne ne doute pas qu'avec leur capacité incroyable à se mentir à eux-mêmes, à façonner leur propre réalité, ils aient tout simplement conclu à une hallucination, ou quelque chose du genre. De toute façon, même s'ils y avaient cru, il aurait été délicat de leur expliquer la raison de la présence du Grimé dans LEUR maison. Trouver une répartie, vite...


- On fabrique une marionnette, mère !
- Ah oui ? Et l'idée vous est venue comme ça, d'un coup ?
- On a trouvé un modèle sur internet. On s'est dit que ce serait ludique de fabriquer nous-même un jouet...
- C'est bien vrai, Toby ? Hm ? Quoi qu'il en soit vous AURIEZ DÛ me demander avant de vous servir dans la trousse de couture ! Je n'ai pas le temps de m'occuper de vos bêtises maintenant, rangez tout dès que possible. Et faite bien attention à ne pas vous blesser, ou ça va barder pour vous !
- ...
- ...


Un battement de cils plus tard, elle était partie. La grande sœur observa un instant le petit frère. Il avait l'air bouleversé, mais pas trop. Il savait qu'il avait fait ce qu'il avait à faire, c'est à dire la laisser parler. Quelle que soit la raison ou la personne qui avait rendu mère pressée au point de remettre à plus tard leur réprimande, ils lui adressèrent en silence une prière de remerciement. Puis Lorienne reprit les choses en main.


- Pics à brochette ?
- Ook.
- Poil du Grimé ?
- Ok.
- Scotch ?
- Ok.
- D'acc, on a tout. Passe-moi le patron, je vais commencer la découpe.


Lorienne découpa de petits et de grands morceaux de tissu que Tobias remplit de coton. Peu à peu, ce qui prit forme avait bien plus l'air d'une poupée que d'une marionnette. Avec ses poils/cheveux collés au Scotch et les pics de bois qui la faisaient tenir à peu près droite on aurait même dit une poupée vaudou. Et dans l'idée, c'était ça. Lorienne ne mentait pas en disant que le modèle avait été trouvé sur internet, plus précisément dans les liens de la page maudite où le pentacle d'invocation avait été trouvé. L'auteur du site avait un phrasé professionnel, on pouvait lui faire confiance. Enfin il y avait de bonnes chances pour que l'on puisse. La prochaine étape ; positionner la poupée face au Nord à l'intérieur d'un cercle de sel. Boussole en main, Lorienne attendit que Tobias finisse de répandre le sel de façon particulièrement méticuleuse. Plus encore que sa sœur, il avait hâte que le Grimé disparaisse. Puis ils se sont écartés de la table à reculons. Pour une première confection, ils estimèrent qu'elle avait fière allure.

C'est à ce moment là qu'il est arrivé, toujours petit et ridé mais son teint semblait légèrement teinté de pourpre. Il va sans dire que le mélange de vert et de pourpre n'était pas très flatteur. Ses yeux ne se sont pas attardés un seul instant sur les enfants, toute son attention s'étant fixée sur la poupée. Lorienne et Tobias sont restés immobiles, le petit frère légèrement en retrait. Le Grimé s'est approché de la poupée de sa démarche claudicante. Il a dirigé sa main vers elle jusqu'à atteindre le cercle de sel. Il a poussé un petit cri lorsque ses doigts se sont mis à brûler. Pourtant sa détermination est restée entière, il a rapidement saisi la poupée et l'a avalée, sa gorge faisant apparaître une légère contorsion. Le feu a cessé de brûler, ses yeux se sont fermés et sur son visage s'est dessiné un vague sourire de soulagement. Alors qu'il disparaissait progressivement, Tobias laissa échapper un petit cri.

Bien des années plus tard, alors que Lorienne mettait de l'ordre dans ses bibliothèques, elle tomba sur une étonnante illustration de livre pour enfant. Elle représentait une créature lui rappelant une anecdote passée, dont elle et son frère parlaient encore de temps en temps. La bestiole était verdâtre et rabougrie, comme ce personnage pathétique du Seigneur des Anneaux, mais en plus... réaliste. La légende indiquait "Jeune Gobelin Fureteur, une espèce prompte à se perdre et à lancer des sorts imprudents." Un gobelin... Une créature fantastique pas très glorieuse, mais tout de même "fantastique" ! Elle en parlerait à Tobias à son retour d'Ecosse, il en rirait sûrement.
avatar
Oxyde
Admin
Admin

Nombre de messages : 16
Commentaires : toujours bienvenus

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum